L'action d'urgence de PADIL 2011 au profit des familles dans le besoin en Tunisie. PDF Imprimer Envoyer

Préambule :

Suite à la révolution du peuple tunisien du 14 Janvier 2011, contre le dictateur l’Ex-président BEN ALI et pour une Tunisie démocratique, digne, et solidaire, Promotion & Appui au Développement d'Initiatives Locales, PADIL, SERVICES… à la portée des associations…

a entrepris des actions d’urgence pour venir en aide à des familles et personnes dans le besoin à travers son réseau de volontaires, son réseau de collaborateurs volontaires issus des régions touchées et qui apportent leurs compétences lors de missions d’urgence ou pour aider à réaliser des projets de développement au niveau régional voire local.

En lien avec la Croissant Rouge Tunisienne, l’Association YESSRINE, l’APH de Metline, le CAP de Bizerte, l’Association Locale de Développement ‘’El Amal’’ de Sidi Bouzid Est, l’Association Locale de Développement de Meknassi/Sidi Bouzid, l’action d’urgence a permis de subventionner pour la 1ère phase une vingtaine (21) de familles nécessiteuses (dans le besoin) avec une enveloppe totale à hauteur de Deux Mille et Cent dinars tunisien (2 100,000dtn).

Dans les suites de cette première phase d'urgence et notamment afin de soutenir de la “REVOLUTION EN MARCHE”, les volontaires de PADIL continuent de travailler aux côtés des autres partenaires, mais désormais dans une démarche de pérennisation des projets sous forme d’Activités Génératrices de Revenu (AGR) notamment avec l’appui du collectif des tunisiens à l’étranger qui s’est manifesté d’ores et déjà pour contribuer à cet effort de solidarité.

Ainsi, deux experts seront mobilisés incessamment afin de diagnostiquer l’état des lieux, d’appuyer, conseiller et renforcer les équipes régionales et locales au niveau des gouvernorats de Sidi Bouzid et Kasserine.

Approche Méthodologique :

Pour ce faire, PADIL, SERVICES... à la portée des associations..., en tant qu’une ONG professionnelle, se veut un espace de production et de diffusion du savoir-faire et de principes méthodologiques, structure d’interface entre acteurs de développement locaux et de la coopération internationale. Cette identité multiple est selon "PADIL" un atout, face aux recompositions actuelles de la notion même de développement durable voire équitable.

En effet, il est une structure légère et réactive autour de laquelle s'articule tout un réseau de bénévoles et de professionnels engagés dans le même processus et les mêmes objectifs réunissant ainsi compétences et expertises nécessaires afin d'accompagner les associations-ONG vers un DEVELOPPEMENT DURABLE VOIRE EQUITABLE.

En outre, sa mission s'inscrit dans le cadre des Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD), prévoyant le travail ensemble à la recherche d'un futur partagé pour tous afin d'édifier une société solidaire où tous les âges, les catégories et les couches sociales trouveront leur place dans le respect et la dignité.

Dans ce contexte, il se propose de participer à établir :

  1. en amont, de nouveaux partenariats dans les secteurs socio-économiques en tout genre, entre associations-ONG du nord (occidentaux) notamment de la Rive Nord de la Méditerranée et associations-ONG tunisiennes. Pour ce faire et afin de faciliter les premières étapes de rapprochement des partenaires étrangers et tunisiens, il met son savoir-faire, son expertise, ses locaux et ses moyens humains et matériels à la disposition des associations-ONG du Nord de la Méditerranée qui souhaitent développer leurs activités en Tunisie.
  2. en aval, de nouvelles initiatives locales afin de renforcer les petites structures intervenant dans le champ de développement durable pour qu'elles puissent consolider leur action, renforcer leur impact et accéder à d'autres sources de financement.

Il va sans dire que, l’action/l’apport de PADIL avec l’appui du collectif des tunisiens à l’étranger voulant contribuer à l’effort national pour venir en aide aux familles dans le besoin, se propose de mettre son Compte Courant Bancaire, pour recevoir les sommes collectées à cet effet.

PADIL s’engage fermement pour mobiliser un dispositif financier et de gestion souple et à travers lequel, transfère les sommes nécessaires aux associations partenaires selon des modalités convenues au sein d’un Accord de Partenariat (Formalisation entre l’association et padil d’un accord de partenariat) afin de les acheminer chez les familles dans le besoin et notamment le soutien aux projets (AGR) des membres des familles nécessiteuses vivant à l’intérieur du pays :

  • Soutien aux projets des jeunes vivant à l’intérieur du pays ; le transfert de fonds destinés à l’investissement dans des activités productives, l’accompagnement financier et non financier des projets de moyennes, petites ou très petites entreprises ; la création, la reprise ou la prise de participation dans les entreprises locales, l’abondement de fonds destinés à des activités de Microfinance, l’acquisition d’immobilier d’entreprise, d’immobilier commercial ou de logements locatifs, le rachat de fonds de commerce.
  • Réinsertion économique et sociale des jeunes et des employés qui ont perdu leurs emplois ; le soutien à la réinsertion sociale et économique dans la société tunisienne concerne : les jeunes et les employés qui ont perdu leur poste de travail ; celui-ci comprend des programmes d’appui à la création d’activités économiques qui les aidera à fonder une activité économique génératrice de revenus, les programmes incluent des formations professionnelles ainsi que des aides matérielles et financières au lancement et au suivi de leur projet économique, les modalités d’accompagnement au niveau de ces zones seront fixées par des conventions entre l’organisme public tunisien en charge de ce type d’aide; le Bureau d’Emploi et du Travail Indépendant, en l’occurrence et le ou les opérateurs locaux (associations locales de développement, notamment) en charge de l’assistance aux demandeurs d’emploi et de leur formation professionnelle.

Il y’a lieu de signaler que, pour le transfert d'argent de l’étranger, il y'a deux autres variantes:

  1. envoyer les subventions directement aux familles par mandats westerunion par exemple; dans ce cas, le travail des associations locales partenaires et PADIL sera au niveau/relatif à la préparation des listes et les coordonnées factorielles des bénéficiaires potentiels: nom et prénom, adresse, membre de famille...
  2. transférer les subventions au Comptes Courants Bancaires des Associations partenaires (dans le cadre d'une convention Association/Collectif représentant des tunisiens à l'étranger) afin que l’Association partenaire diagnostique cas par cas les familles à aider durablement bien évidemment...

Ci-après le Relevé d’Identité Bancaire (RIB) de PADIL, en cas de besoin:

PADIL/JAAFAR SAHIM

RIB : 08 110 01002 20 01866 5 48

Adresse BIAT: 70 Avenue Habib Bourguiba,

1001 Tunis – Tunisie

IBAN: TN59 08 110 01002 20 01866 5 48

Code swift de la BIAT: BIATTNTT


 

 

 

Quoi de Neuf ?

Newsletter


Nom:

Email:

Translator

English Arabic French Italian Spanish