Tunisie - Inauguration à la CST du bureau national des programmes européens Erasmus-Tempus PDF Imprimer Envoyer

Un bureau national des programmes européens Tempus et Erasmus-Mundus (2014-2020) a été inauguré, lundi-soir, à la cité des sciences de Tunis (CST),

par le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Enseignement supérieur Inauguration à la CST du bureau national des programmes européens Erasmus-TempusMoncef Ben Salem et l'ambassadeur, Chef de la délégation de l'Union européenne en Tunisie Laura Baeza.

Destiné aux universités, le programme Tempus vise à mettre en place des projets de partenariat entre les établissements supérieurs tunisiens et européens en vue d'améliorer la qualité de formation universitaire et renforcer l'échange d'expériences et le transfert de connaissances entre établissements.
Quant au programme Erasmus-Mundus, il offre des bourses aux étudiants, doctorants et chercheurs afin qu'ils puissent étudier, effectuer des travaux de recherches et se former au sein d'universités européennes. "Depuis le lancement du programme Tempus en Tunisie en 2002, près de 62 projets de partenariat ont été réalisés entre universités tunisiennes et européennes" a rappelé Mme Laura Baeza.
A ce propos, elle a précisé qu'en 2013, "l'Union européenne a accordé un financement supplémentaire de 10 millions d'euros à la Tunisie pour permettre aux étudiants tunisiens d'améliorer leurs perspectives de formation universitaire en poursuivant des études de master, de doctorat et de post- doctorat proposées par des universités européennes".
De son côté, M.Ben Salem a indiqué que les efforts seront déployés durant la période 2014-2020 en vue de faire bénéficier les universités dans les régions intérieures de ces programmes et de donner ainsi l'opportunité aux étudiants issus de ces régions de suivre des études à l'étranger et de promouvoir leur carrière. "L'objectif consiste aussi à mobiliser davantage les compétences tunisiennes résidant à l'étranger, notamment les professeurs universitaires dont le nombre est de 3700 contre seulement 1800 en Tunisie, à participer à la mise en place de ces programmes" a-t-il expliqué. En effet, le nouveau bureau donnera l'occasion aux universités tunisiennes de s'ouvrir sur l'international.

Ainsi, à partir de 2014, la coopération ne sera pas uniquement entre universités tunisiennes et celles de l'Union européenne. D'autres universités d'Afrique et d'Asie rejoindront ces programmes.
 

Quoi de Neuf ?

Newsletter


Nom:

Email:

Translator

English Arabic French Italian Spanish