Appui au Développement de la Microfinance en Tunisie PDF Imprimer Envoyer
Programme d'appui au développement des zones défavorisées;
Appui au développement de la microfinance en Tunisie «Coopération financière avec les pays méditerranéens dans le cadre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP)».
Objectifs du programme et priorités
Objectif général
L'objectif général du présent appel à propositions vise à appuyer les efforts du gouvernement tunisien dans sa lutte pour la relance économique, notamment dans les zones défavorisées.
Objectif spécifique
Tenant compte de l'objectif général énoncé ci-dessus, l'appel à propositions se fixe l'objectif spécifique suivant :
Etendre la distribution de services de microfinance sur le territoire tunisien en visant plus spécifiquement les zones défavorisées.
Le demandeur doit démontrer clairement et de manière significative comment sa proposition contribuera à atteindre l'objectif spécifique dans les régions ciblées en priorité. Il est évident qu'une action d'envergure peut couvrir l'ensemble du territoire tunisien, mais elle sera particulièrement analysée selon l'impact qu'elle peut avoir sur le développement des schémas de microfinance dans les zones défavorisées.
Toute action qui renforce dans ces régions l'inclusion financière et qui permet, par définition, d'assurer un continuum dans la prestation des services financiers, pourra être considérée comme une réponse possible aux priorités de l'appel. Elle doit idéalement se positionner entre d'une part un appui à l'insertion professionnelle des jeunes (priorité pour les sans emploi en particulier les diplômés des deux sexes, issus de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle) et d'autre part une contribution à la préparation des micro-entrepreneurs (plus particulièrement dans des secteurs d'activités touchés tant par les conséquences économiques de la révolution que par des conditions d'exercices difficiles par nature) et doit favoriser un possible recours ultérieur aux services bancaires traditionnels.
Dans tous les cas, les destinataires finaux de l'action seront ceux dont les profils socio-économiques ont été identifiés suite à l'enquête de terrain réalisée dans le cadre de "l'Etude" et aux orientations développées par le gouvernement tunisien dans le cadre du processus de réforme du secteur en cours. Leur nombre avait été estimé, dans l'Etude, en tant que demande additionnelle potentielle, entre 800.000 à 1 million de personnes au cours des cinq prochaines années.
Priorités de l'appel à propositions
Cet appel à propositions est divisé en 2 lots, chaque lot correspondant à l'une des deux priorités de l'appel.
  1. Le développement de réseaux de distribution de services de microfinance additionnels avec une attention particulière sur les régions les plus défavorisées (lot 1).
  2. L'amélioration ou le développement, par des actions à caractère transversal, de l'environnement de la microfinance en Tunisie (lot 2).

La date limite de soumission des propositins est fixée au 27 Février 2012.

Si ce programme vous intéresse, contactez PADIL, SERVICES...à la portée des associations..., Agence de Consultance en Programmes Européens.

PADIL, SERVICES...à la portée des associations... aura le plaisir de vous accompagner dans le montage de votre candidature et le dépôt final de votre dossier.

Toute l'équipe de PADIL, SERVICES...à la portée des associations... est à votre service.

 

Quoi de Neuf ?

Newsletter


Nom:

Email:

Translator

English Arabic French Italian Spanish